Il est indéniable que le tourisme est une source importante de revenus pour de nombreuses régions du monde. Cependant, un concept connu sous le nom d’overtourism (tourisme excessif), peut menacer l’industrie du tourisme elle-même. Trop de tourisme tue le tourisme, comme le montrent plusieurs études. Cet article discutera de l’impact du surtourisme et proposera des solutions pour gérer ce phénomène de manière durable.

Le Surtourisme: Un Problème Grandissant

Le surtourisme est défini comme une situation où une région accueille un nombre excessif de touristes, ce qui entraîne des effets négatifs sur l’environnement, les habitants et l’expérience touristique (Koens, Postma, & Papp, 2018^1^). Venise, en Italie, Barcelone, en Espagne, et Santorin, en Grèce, sont des exemples notoires de destinations où le tourisme a atteint des niveaux problématiques.

Ces villes ont vu une augmentation considérable du nombre de touristes, en grande partie due à l’accessibilité croissante des voyages internationaux. Selon un rapport de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, le nombre de touristes internationaux a atteint 1,4 milliard en 2018, soit deux ans plus tôt que prévu^2^.

Conséquences du Surtourisme

Le surtourisme entraîne une série de conséquences négatives, notamment la dégradation de l’environnement, l’inflation des prix de l’immobilier, la perturbation de la vie des habitants locaux et l’érosion de la culture locale. Une étude menée par l’Université d’Oxford a révélé que l’augmentation du tourisme dans les régions côtières peut également conduire à une érosion accélérée des plages et à la dégradation des récifs coralliens^3^.

Solutions Potentielles

Il est crucial d’adopter des mesures pour lutter contre le surtourisme afin de préserver le secteur du tourisme. Les solutions possibles comprennent la promotion du tourisme hors saison, l’encouragement des touristes à visiter des destinations moins connues, l’adoption de politiques de tourisme durable, et l’instauration de quotas de visiteurs.

Un bon exemple de ce dernier point est l’île de Komodo, en Indonésie, qui a mis en place un quota pour le nombre de touristes autorisés à visiter chaque jour afin de protéger la population de dragons de Komodo^4^.

Conclusion

Trop de tourisme tue le tourisme, mais avec des stratégies et des politiques appropriées, il est possible de gérer l’afflux de touristes et de créer un équilibre entre l’économie touristique et la durabilité environnementale. En abordant proactivement le surtourisme, nous pouvons assurer que le secteur du tourisme reste bénéfique pour tous – pour les visiteurs, les habitants, et l’environnement.

Références

^1^ Koens, K., Postma, A., & Papp, B. (2018). « Is Overtourism Overused? Understanding the Impact of Tourism in a City Context. » Sustainability

^2^ World Tourism Organization (2019). « Tourism Highlights 2019 Edition. » UNWTO, Madrid.

^3^ Scott, D., Hall, C.M. & Gössling, S. (2019). « Tourism and Regional Development: New Pathways. » Routledge, Abingdon.

^4^ Kusuma, I.A., & Cahyono, E.B. (2021). « Managing overtourism in Komodo National Park: Strategies and Challenges. » Journal of Sustainable Tourism.

Baptiste

Baptiste

Typically responds within the hour.

Je reviendrai bientôt.

Baptiste
Hello! A question? Leave me a message!
Whatsapp